Le plan de gestion de la Guirlande : enjeux, objectifs opérationnels et prévisionnel de travaux

PLAN DE GESTION DE LA GUIRALNDE : ENJEUX, OBJECTIFS OPERATIONELS & PREVISIONNEL DE TRAVAUX

La seconde phase des plans de gestion est la définition des enjeux et des objectifs de gestion du territoire, leur hiérarchisation et la détermination des programmes pluriannuels de gestion.

Enjeux et objectifs

Le diagnostic de la phase I a permis de décliner 7 enjeux principaux sur le bassin versant. Ces enjeux ont ensuite été hiérarchisés et déclinés en objectifs opérationnels à mettre en place afin de solutionner les problématiques observées lors de l’état des lieux sur le bassin versant.

Cette hiérarchisation s’est basée sur le diagnostic de la phase I, les objectifs des différents documents règlementaires, le retour des questionnaires soumis aux communes du territoire et le retour des partenaires techniques, financiers et des élus présents lors des comités techniques et des comités de pilotage.

Objectifs opérationnels :

  • restaurer les fonctionnalités du lit mineur

Diagnostic

  • Assecs récurrents
  • Homogénéisation des écoulements avec un seul faciès de plat courant sur tout le cours d’eau
  • Cours d’eau rectiligne et très rectifié sur certains secteurs
  • Substrat mal trié en raison d’une mauvaise mobilité des particules

Objectifs opérationnels :

  • favoriser la fonctionnalité de la ripisylve

Diagnostic

  • pourcentage important de linéaire sans ripisylve ou avec de la ripisylve peu fonctionnelle

Objectifs opérationnels :

  • limiter la propagation des espèces invasives et la dégradation des berges

Diagnostic

  • développement d’espèces invasives animales et végétales
  • Objectifs opérationnels : garantir la libre circulation des espèces piscicoles et des sédiments
    Diagnostic : mauvaise mobilité des espèces en raison d’un cloisonnement des cours d’eau par des ouvrages
  • Objectifs opérationnels : garantir la libre circulation des espèces piscicoles et des sédiments
    Diagnostic  : sédimentation des cours d’eau en raison ouvrages transversaux
  • Objectifs opérationnels : préserver la richesse faunistique et floristique
    Diagnostic : 

    • Le cours d’eau constitue un corridor écologique important (trame verte et bleue)
    • présence de zones humides potentielles à déterminer et préserver
  • Objectifs opérationnels : amélioration des connaissances
    Diagnostic  : Manque de données naturalistes (sur le BV et dans le cours d’eau avec des données bivalves, IBGN et piscicoles)
  • Objectifs opérationnels : augmenter les apports et la durée des écoulements
    Diagnostic : présence d’assecs estivaux
  • Objectifs opérationnels : suivis des niveaux d’eau
    Diagnostic  : Pas de suivis actuels des assecs
  • Objectifs opérationnels : retirer les embâcles et les déchets après les crues
    Diagnostic  : présence de déchets flottants ponctuels lors des crues
  • Objectifs opérationnels : limiter l’impact des crues
    Diagnostic  : présence de zones agricoles cultivées inondables permettant la rétention d’eau lors des crues
  • Objectifs opérationnels : augmenter la capacité d’autoépuration du cours d’eau
    Diagnostic : ripisylve peu fonctionnelle
  • Objectifs opérationnels : amélioration des connaissances
    Diagnostic : manque de données qualité de l’eau
  • Objectifs opérationnels : améliorer la qualité de l’eau provenant du bassin versant
    Diagnostic : 

    • Concentrations d’azote élevées pour un petit BV
    • Moins de types de pesticides utilisés mais en concentrations cumulées élevées
    • Des assainissements ne sont pas aux normes sur Fleurac
    • Faible maillage bocager sur le secteur
    • Traces ponctuelles de déchets le long du cours d’eau
  • Objectifs opérationnels : informer et sensibiliser les riverains
    Diagnostic : Demande d’un guide riverain pour informer et sensibiliser les usagers du cours d’eau

Actions programmées sur la Guirlande

Afin de répondre à ces objectifs opérationnels, plusieurs types d’action sont proposés à la mise en place sur le territoire de la Guirlande.

Parmi ces actions, des actions de mise en valeur et de restauration de sources ont par exemple été programmées afin de les signaler et de les protéger contre le piétinement du bétail

Source de la Guirlande présente dans une praire

Des actions de conservation des zones de prairies naturelles localisées en lit majeur du cours d’eau seront également mises en place dans le cadre des PLUI.

Zone de prairie naturelle traversée par la Guirlande
Section présentant des problématiques hydromorphologiques

Des actions de rechargement en lit mineur et de plantations de ripisylve sont prévues sur les secteurs présentant des problèmes morphologiques importants (section trop large par rapport au débit, secteur aux assecs récurrents).

Les secteurs dépourvus de végétation rivulaires bénéficieront quant à eux d’actions de communication et de plantations de ripisylve.

Cours d'eau dépourvu de végétation rivulaire
Site sur lequel la Jussie a été identifiée

La lutte contre les espèces végétales aquatiques déjà mise en place par le SyBRA sur ses territoires sera maintenue sur les secteurs identifiés comme problématiques au sein du bassin versant de la Guirlande.

Enfin, de la même façon que sur l’ensemble du périmètre du SyBRA, des échelle limnimétriques seront installées sur plusieurs secteur afin d’améliorer la connaissance du territoire, le suivi des niveaux d’eau et l’évaluation de l’efficacité des travaux menés sur l’ensemble du cours d’eau.

Echelle liminimétrique posée sur la Guirlande

L’évaluation des travaux sera également complétée par des suivis piézométriques (avant et après travaux), le maintien des suivis qualité d’eau réalisés sur l’ensemble du territoire du SyBRA et des suivis naturalistes sont envisageables.

Estimatif des travaux

Les travaux ont donc été priorisé selon la hiérarchie des enjeux propres au territoire (phase de priorisation et hiérarchisation détaillée en début de phase II), mais également selon les plans de gestion mis en place sur l’ensemble des territoires gérés par le SyBRA.

Ainsi, le montant total des actions qui seront menées sur la Guirlande s’élève à 289 380 € sur 10 ans. Ces travaux permettront l’amélioration granulométrique de 2 km de cours d’eau et l’amélioration de 2,4 km de ripisylve.

Ces actions devront par la suite être validées par les services de l’état pour une mise en place des premières actions espérée en 2023. Une enquête publique sera menée fin 2022 à ce sujet.