LE CLAIX

Le bassin du Claix regroupe, sous formes miniaturisées, toutes les caractéristiques physiques de ceux des rivières voisines : la Boëme, la Charraud, les Eaux Claires, l’Anguienne.

Situation

Le bassin versant du Claix couvre 2640 hectares. Son point culminant se situe au sud-est du bourg de Plassac : la butte du télégraphe à l’altitude 172 m NGF. La cote des berges du Claix à son confluent avec la Charente est proche de 20 m NGF.

Le bassin du Claix draine ses écoulements du Nord vers le Sud. Il regroupe, sous formes miniaturisées, toutes les caractéristiques physiques de ceux des rivières voisines : la Boëme, la Charraud, les Eaux Claires, l’Anguienne à savoir :

  • le profil en long des rivières traverse les aquifères du crétacé supérieur local qui fournissent aux cours d’eaux des sources généreuses et pérennes dans les parties médianes des bassins (nappes et sources du Coniacien et du Turonien).
  • les calcaires francs du Turonien affleurent sous forme de falaises dans ces mêmes parties médianes (falaises proches de la laiterie Lescure – Bougon pour le bassin du Claix)
  • les fonds de vallée sont noyés par des alluvions modernes et des horizons tourbeux par endroits.
Bassin versant - Le Claix

Cliquez sur l’image pour agrandir

Bassins versant - Cartographie SyBRA

Cliquez sur l’image pour agrandir

Ces terres couvrent l’ensemble du lit majeur (largeur moyenne 250 m sur le Claix). Enfin la tête du bassin est couverte par :

  • des dépôts tertiaires (argiles et sables de la forêt de Gersac)
  • les sols du Santonien et du Campanien qui couvrent respectivement le plateau situé au nord du bourg de Plassac et les buttes de la tête de bassin comme celle du Télégraphe (réservoir d’AEP)

Linéaire

22 km

Débit

150 l/sec

Dernière crue

???????

Profondeurs

Mini : 0,5m | Maxi : 1m

Le Claix - Occupation du sol

Données caractéristiques et occupation du sol

  • Longueur de la vallée depuis la tête de bassin jusqu’à la Charente 12 300 m
  • Bassins versants
    • au confluent 2 640 ha
    • à la fontaine du bourg à Claix 400 ha
    • le ru de Chez Lavaud à la laiterie 960 ha
    • à la laiterie, bassin comprenant le sous-bassin du Claix et celui du ru de Chez Lavaud 1 450 ha
    • au pont de Chez Verguin 1 600 ha
    • au pont de la RN 10 (voie nouvelle) 2 050 ha
  • Pente moyenne du cours mère du Claix 8 mm/m
  • Temps de concentration :
    • 5 heures au bourg de Roullet
    • 6 H 30 aux Chateliers

Le Claix

La tête du cours d’eau

La nappe du Turonien alimente le Claix, le Ru de Lavaud, et de petits affluents. Tous se concentrent en un point : Le Château du Claix (Cf. carte ci-dessus). En aval, le Claix, alimentant des biefs, reçoit de petits affluents alimentés par de petites sources proches de son lit majeur et au niveau de « Les Fonds Noirs » (Commune de Claix) et Le Marais (Commune de Roullet-Saint-Estèphe). Certains écoulements connaissent des pertes et ne rejoignent jamais le Claix (Vigouille (Claix), Vignac et Tour Saint-Jean (Roullet-Saint-Estèphe).

 

Le lit mineur du Claix et son lit majeur présentent des caractéristiques comparables à celles de la vallée du ru de Chez Lavaud, affluent du Claix en tête de bassin versant.

Moins isolé que le ru de Chez Lavaud, le cours du Claix alimente sur ce secteur amont deux anciens moulins (les Baudins, Moquerat). Ces installations sont maintenant désaffectées, le cours d’eau suit les anciens bras de décharge des moulins.

Comme pour le cas du ru de Chez Lavaud, le linéaire aval de ce tronçon se présente sous la forme d’un lit à berges nues.

Le ru de Chez Lavaud

La tête du bassin du Claix comprend 2 sous-bassins, celui du ru de Chez Lavaud est au Sud-Est.

La source de cet affluent est située Chez Lavaud. A partir de cette émergence, les écoulements du ruisseau sont pérennes.

En aval, le ru de Chez Lavaud traverse une vallée humide jusqu’à l’emprise de la ligne LGV. Le lit majeur est occupé ici par des taillis et des prairies. Le lit mineur est encombré par endroits (embâcles, envahissement de broussailles), mais la forte pente du ruisseau maintient ici des substrats graveleux. Ce tronçon révèle une très bonne potentialité écologique.

Sous l’emprise de la ligne LGV, le lit du ru de Chez Lavaud traversait deux plans d’eau artificiels. Depuis la mise en ligne de la LGV, les étangs ont été supprimés pour laisser place à une zone humide.

Le ruisseau de Chez Lavaud se jette dans le Claix aux abords de la laiterie Lescure-Bougon en suivant un passage busé d’une vingtaine de mètres de longueur.

Le Claix en images

Environnement, aménagement, …